Dresser son chien : les techniques de dressage ?

Votre chien vous en fait voir de toutes les couleurs avec son énergie débordante qu’il ne peut canaliser. En réalité, la majorité des chiens sont ainsi et ont beaucoup d’amour à transmettre. Ils ne vous mettent pas en position de maître/maîtresse mais plutôt de meilleur(e) ami(e). Leur but est de vous faire le plus plaisir possible. C’est pourquoi dans certains cas, on peut avoir l’impression d’être nargués mais il n’en est rien.
Si vous voulez tout de même apprendre à votre ami quelques codes et comportements afin d’optimiser votre entente, vous pouvez avoir recours à l’une des techniques et méthodes qui existent.

Quelles sont les techniques pour dresser un chien ?

  • Le conditionnement classique : avec cette méthode, on utilise les renforçateurs primaires des chiens. Lorsqu’ils accomplissent la tâche assignée, on les récompense à l’aide de la voix, d’aliments, en cédant à un caprice… etc. Ainsi le chien est dressé sans forcément se sentir mal.
  • Le conditionnement opérant : dans ce cas, il s’agit d’utiliser les renforçateurs secondaires des chiens, à l’aide d’un élément intermédiaire entre l’accomplissement de l’action et la récompense. Cette méthode s’applique dans le clicker training où l’élément secondaire est un clic.
  • Le mimétisme positif : la personne qui dresse montre l’exemple à son ami chien de l’action que ce dernier devrait reproduire. Après l’avoir exécutée, un ordre lui est donné en disant « fais-le » ou « fais comme moi ». L’important est de faire comprendre qu’il/elle doit mimer.
  • Le mimétisme de rivalité : La personne qui dresse montre l’exemple à son ami chien par le biais d’un rival, qui créerait une certaine concurrence voire jalousie poussant le chien à exécuter la tâche afin de montrer ses capacités.

Vous commencez tout juste à dresser votre ami et désespérez à chaque fois qu’il ne répond pas positivement à vos attentes ? Il faut savoir que dresser un chien prend du temps et cela peut devenir très stressant.
Si vous désire faire comprendre à votre ami(e) que vous n’êtes pas satisfait(e) de son avancement, vous pouvez peut-être avoir recours à la punition mais toujours dans une démarche positive.

Comment gronder son chien ?

L’important avec la punition est de ne surtout pas faire mal ou peur à son ami. Cela serait immoral mais aussi sans résultat. Le but est simplement de faire comprendre quel comportement est mal.
Il est donc nécessaire d’être très précis et minutieux quant au moment de la réprimande ; qu’il suive d’une seconde maximum l’action que vous jugez négative. Il faut aussi veiller à mettre terme à la punition au moment même ou le chien arrête l’action négative.
La punition la plus adéquate est souvent le fait de retirer une récompense donnée précédemment.

Mes autres articles :